Ce 29 juin est arrivée à Saint-Véran la deuxième fournée de moutons, arrivant des plaines de la Crau, en camion.

Les milieux naturels sont maintenant parcourus par moultes autoroutes, routes voies ferrées, propriétés…la transhumance des troupeaux se fait maintenant pour la plupart par camion.

A la descente, les béliers sont séparés des brebis et placés à part.

camions de transhumance  transhumance tri beliers

La transhumance est une pratique séculaire, qui contribue grandement à l’entretien de nos montagnes. Sans le pâturage, beaucoup plus d’avalanches l’hiver, et les pistes de ski sont ainsi entretenues naturellement.

La plaine de la Crau se faisant sèche dès le début de l’été, les troupeaux de brebis gagnent alors les montagnes les pus proches, qui sont alors bien vertes en cette fin de mois de juin. Cela leur permet aussi de passer la période la plus chaude en altitude, là où la chaleur est toujours supportable. Les prairies seront ainsi libérées pour une deuxième coupe de foin, qui permettra pour partie de nourrir les bêtes à leur retour.

herbe verte de la montagne  festin d herbe verte

Les animaux arrivés hier vont d’abord pâturer sur place, puis monter un peu, sur les pentes en face du village côté col des Estronques, pour ensuite passer la première partie de l’été plus haut, sur le chemin du col, pour « changer de montagne » début août, et migrer vers la montagne de Clausis par le bois du Suffie.

changement de montagne par le bois du suffie

Le berger doit toujours garder un œil sur son troupeau, pour veiller à leur bonne santé, et prévenir ou guérir une patte cassée, la maladie du piétin…et enclore le troupeau la nuit pour éviter une attaque de loup. Certains bergers se font aider par les patous pour cela, d’autres ne préfèrent pas.

Quoiqu’il en soit, si vous croisez un troupeau gardé par un ou des patous, passez le plus au large possible. Ils vont aboyer et peut-être venir vers vous, c’est une manoeuvre d’intimidation, restez calme et poursuivez votre chemin : il vont repartir.

Cette fois, l’été est bien là ! Ils nous quitteront début ou mi-octobre.